top of page

Oser dire NON

Dire "Non", c'est prendre le contrôle de sa vie !



Dire Non n'est pas toujours une chose aisée. La plupart du temps, nous sommes paralysés par la peur de blesser, de ne plus être aimé, on préfère éviter le conflit et cela nous pousse à accepter des évènements qu'on ne désire pas.

Pourtant, oser dire Non est une étape essentielle dans l'affirmation de soi.


Il est temps de te choisir !


Savoir respecter ses limites et ses besoins est un élément essentiel pour notre santé mentale.

En effet, en disant "Oui" alors que notre tête pense "Non", c'est à la fois une charge émotionnelle négative mais aussi une diminution de l'estime de soi. Dire Non c'est donc prendre soin de ses besoins et se respecter dans son entièreté.



Ce qui nous empêche de dire NON


Si le Non n'est pas si simple à exprimer c'est parce qu'il nous ramène à diverses émotions:

de la gêne, de la honte, de la culpabilité, une peur d'être rejeté ou abandonné.


Ces émotions sont engendrées par nos pensées qui viennent freiner notre affirmation. En effet, dès qu'une personne va venir nous demander un service que l'on ne souhaite absolument pas réaliser, notre cerveau va directement imaginer les éventuelles conséquences de notre Non.


Ces pensées que l'on appelle "pensées parasites" ne sont pas véridiques. Elles viennent appuyer nos peurs et nous empêchent d'avancer.



"Si je dis non, il va s'énerver"

"Si je dis non, il ne va plus me parler"

"Si je dis non, je vais le blesser"

"Je n'ai pas le droit de dire non"




Pourquoi est-ce important de dire Non ?


Le problème lorsqu'on accepte toujours ce qu'on ne désire pas faire, c'est qu'un beau jour notre vase déborde et on explose.

Cette attitude qui peut se justifier par le fait de ne pas vouloir créer de problèmes ou rester le plus gentil possible est néfaste car elle conduit au refoulement de ses besoins fondamentaux. En continuant à faire passer les besoins des autres avant les tiens, tu finis par t'oublier complètement.

Cela peut donc t’amener vers deux possibilités : le burn-out ou la dépression.


Le Non existe pour être employé ! Alors pour soulager ta culpabilité, souviens-toi que tes priorités sont tout aussi importantes que celles des autres. Rien ne sert de te mentir à toi-même, au fond tu sais exactement ce que tu veux ou pas. Prends donc ton courage à deux mains et ose t'affirmer en exprimant ton refus.

Tu as le droit de dire Non au même titre que n'importe qui !



Apprendre à dire Non !


Identifier son ressenti face à la demande évoquée :


La première étape dans cette quête du Non est bien sûr, l'identification de nos émotions.

Il est important que face à la demande, tu te poses ces questions :

Comment est-ce que je me sens ? Quelles sont les émotions ressenties ? Ai-je tout simplement envie de le faire ?

Les premières émotions qui vont te parvenir sont en lien direct avec tes besoins et il faut les écouter.

N'oublie pas non plus que tu as le droit de réfléchir à la demande évoquée ou proposer une alternative qui conviendra peut-être mieux à tout le monde.



Modifier ses pensées :


Pour apprendre à dire Non, il faut essayer de transformer nos pensées parasites en pensées plus réalistes.

Bien sûr, modifier nos pensées, cela s'apprend !


Pose-toi la question : "Est-ce que j'ai une preuve qui confirme ma pensée ?" "Suis-je sûr(e) à 100% que cette personne va réagir de cette manière ?"


Si ta réponse est Oui, alors je te l'accorde, le Non sera sans doute nécessaire. Mais, tu verras que souvent, tu n'as pas de preuves ou de certitudes qui appuient tes pensées négatives. En trouvant des arguments qui prouvent que tes croyances sont fausses, tu pourras soulager ton mal-être et oser dire Non plus facilement.


Il est certain qu'un Non n'est jamais facile à entendre, mais tu verras qu'il est libérateur. D'autant plus qu'en disant Non, tu ne touches pas aux liens qui te relient à la personne, tu dis seulement Non à sa demande.

On a souvent peur qu'en refusant une demande, la personne ne nous aime plus.

Pourtant, l’amour n'a vraiment aucun lien avec le fait de céder à une volonté de l'autre, quelle qu'elle soit.



Reconnaître sa valeur :


Il est essentiel que tu arrêtes de penser qu'un Non est synonyme de méchanceté.

En refusant une demande, tu montres simplement à ton interlocuteur que tu fais passer tes besoins avant ceux des autres, que tu as de la VALEUR !

Certes, cela peut paraître légèrement égoïste pour certains mais, n'oublie pas que ceux qui le penseront, penseront aussi que leurs besoins doivent être pris en considération avant les tiens : n'est-ce pas tout aussi égoïste ?

Penses-y !

Et bien souvent, un Non authentique sera davantage respecté qu'un Oui émit à contrecœur.





Les avantages du Non


Il est maintenant temps d'évoquer les avantages de ce petit mot à tendance négative.


-Dire Non c'est se respecter, respecter nos envies et nos besoins.

-Dire Non montre que tu es acteur de ta vie et que tu as le contrôle de tes décisions.

-Dire Non permet de gagner en confiance en soi en osant s'affirmer.

-Dire Non, c'est être en accord avec ses valeurs.



En Bref...


1) Identifie tes émotions lorsqu'on te fait une demande.


2) Si tes émotions sont plutôt contre cette demande, pose un Non simple et bienveillant.


3) N'essaye pas de penser aux fausses conséquences qu'aurait ton Non : tu n'es pas médium, donc rien ne sert de te faire du mal pour rien.


4) Souviens-toi que ton Non ne touche pas aux liens qui t'unissent à cette personne mais bien à sa demande.


5) Tes besoins sont importants au même titre que ceux des autres.







Madison Pieltain Coach en développement personnel.



bottom of page